Pourquoi devenons-nous malades?

Une collègue m’a transféré un lien très intéressant d’un site qui se nomme Epidemic Answers (https://epidemicanswers.org/). On y aborde une théorie qui cherche à expliquer pourquoi nous devenons malades. Cette théorie s’intéresse d’abord aux enfants, mais elle peut très bien s’appliquer à nous tous. En gros, elle explique que nous développons des maladies à cause de l’influence de stresseurs, de facteurs de stress.

L’image parle. On voit que la quantité d’agents qui peuvent nous agresser au jour le jour est importante. Un déséquilibre dans nos réponses à ces facteurs de stress, une prédisposition ou un changement épigénétique peut nous entrainer dans une cascade d’évènements où la maladie devient notre mode réactionnel, notre état, parce que le corps cherche à s’en sortir sans avoir la capacité de gérer autant de stimuli.

C’est pourquoi il est primordial de s’intéresser non seulement aux symptômes d’une personne, mais aussi à toute cette personne, incluant l’environnement dans lequel elle évolue.

Quelques exemples de stress

Prenons l’exemple d’un traumatisme physique. Une personne s’est fracturé un os. Elle a un plâtre. Bien évidemment, nous ferons attention à elle pour lui faciliter la vie, jusqu’à ce que le plâtre soit enlevé. Mais ensuite, s’il reste une douleur, une névralgie chronique… Que faisons-nous?

Prenons maintenant l’exemple d’un traumatisme psychologique. Ça ne se voit pas, mais la douleur et la détresse peuvent être pires, et l’aide et la compréhension, essentielles à l’amélioration, sont trop souvent manquantes.

S’il s’agit d’une exposition chimique (plomb dans l’eau, pesticides dans l’atmosphère, etc.), dans bien des cas, le traumatisme lui-même passera inaperçu. Et, pour ajouter l’insulte à l’injure, les symptômes déclenchés par cette exposition sont souvent niés par l’entourage de la personne et même par les intervenants santé.

Une personne ou des symptômes?

Facteurs de stress

Adapté de : https://epidemicanswers.org/about-the-epidemic/why-are-we-so-sick/total-load-theory/

Cette représentation visuelle des nombreux agents stressants pouvant nous affecter est très éloquente. Elle nous ramène à la difficulté que nous avons de prendre en considération toute la réalité de la personne qui nous consulte. Il est trop facile de ne s’intéresser qu’aux symptômes objectivables. Parce qu’après tout, c’est comme ça que nous sommes formés, non?

Autres articles de la catégorie “Cause(s) toujours!”